Ce n’est pas vous qui pensez! Aussi vous ne pouvez pas arrêter de penser !

Oui je suis d’accord, dit comme ça, cela peut paraitre étrange. Et pourtant il y a bien ici une réalité. Prenons l’exemple de la méditation. J’entends et je lis de nombreuses choses sur la méditation qui me laissent perplexes. Notamment que la méthode pour méditer serait d’arrêter de penser.

Qu’est-ce que la méditation ?

Méditer, c’est simplement créer un temps dans lequel nous entrons réellement en contact avec nous même. Il s’agit de se positionner en tant qu’observateur de notre activité intérieure. Il s’agit de modifier notre état de conscience et de venir activer d’autres zones de notre cerveau, en jouant sur nos mécanismes d’attention, notre respiration, notre posture.

Lorsque tu médites, ne cherche SURTOUT PAS à faire cesser le flot de tes pensées. C’est ton mental qui a besoin de s’imaginer qu’il médite bien, qu’il contrôle, basé sur la croyance que pour méditer il ne faut pas avoir de pensées.

Tu essayes d’accéder à un espace dans lequel ton mental n’est pas présent depuis ce même mental. Cela ne peut tout simplement pas fonctionner. Tu ne peux pas contrôler tes pensées. Ce qui arrive dans ton espace mental n’est qu’une projection de ton intériorité.

Toutes les croyances, blessures et émotions qui sont présentes en toi, créent ta structure psychologique. C’est cet ensemble de filtres qui conditionne les pensées que tu observes dans ton mental.

Imaginons un écran géant sur lequel un film est projeté.

Plus tu es identifié à ce qui se passe dans le film, tes personnages, tes évènements, plus tu vas vivre émotionnellement et de manière intense les évènements. Essayer de contrôler ses pensées, c’est comme essayer d’utiliser ses mains pour cacher ce qui s’affiche à l’écran. Cela semble fonctionner mais l’image se retrouve simplement sur nos mains.

Méditer, c’est se rendre compte que tout cela n’est qu’une projection, se retourner et regarder le projecteur. Il s’agit simplement de devenir observateur de ce qui se passe en soi.

Une pensée vient ? Ok il y a une pensée.
Une émotion désagréable vient ? Ok j’observe cela.

Lorsque toi travailles sur toi profondément, alors de moins en moins de pensées viennent te perturber.
Lorsque tu mets en lumière tes blessures, le silence intérieur s’installe naturellement.


Cet article t’a plu ? Tu en trouvera d’autres ici
Si tu souhaites apprendre à méditer et que tu ressens le besoin d’être accompagné, n’hésites pas à me contacter pour un suivi individuel sur ton chemin spirituel.

Prends soin de ta Lumière.
Axel

Partager l'article

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de ce blog

Ce Blog a pour bout de vous partager toutes nos astuces pour vous aider à vous reconnecter à votre spiritualité et à construire votre bien-être